Chut, les enfants lisent: Nao est en colère

nao-colere

Voilà un livre pour les enfants très jeunes, acheté dans un vide grenier. Une belle découverte: Nao est en colère de Kimiko

Pour quel âge?

L’idéal est sans doute entre 18 mois et 3 ans. Mon fils de 2 ans et demi l’aime beaucoup, il me le réclame tous les soirs depuis 1 semaine.

L’histoire

Elle est très simple, mais c’est ce qu’on attend d’un livre destiné à des enfants si jeunes. Nao construit une tour de cubes, pour son château, mais il n’y arrive pas, la tour s’écroule à chaque fois. Un 2ème enfant apparaît, il se moque de Nao. Nao s’énerve, donne un coup de pied dans un cube, qui finit sur le pied du 2ème enfant. Tout le monde se met à pleurer, ces pleurs collectifs finissent en câlin. Nao propose de construire un hopital pour venir soigner le pied de l’autre enfant.

Vous voyez, c’est très simple, mais c’est une situation qui parle beaucoup aux enfants de cet âge. En peu de pages, plusieurs problèmes qui les touchent de près sont abordés. Le fait de ne pas réussir quelquechose qu’ils entreprennent, et la gestion de leur frustration. Les éventuelles moqueries des autres. La colère. Les pleurs. la réconciliation, le jeu collectif, le fait de comprendre que ce n’est pas si grave… Des notions très simples. Mais cela fonctionne

Les illustrations

Grande, très colorées, très parlantes. Rien de révolutionnaire, mais mon fils s’arrête sur des détails malgré tout

Mon avis

Une belle découverte, un livre simple mais qui marchera à coup sûr auprès des enfants autour de 2 ans, un bon moyen de parler de la colère et de la frustration aux enfants. Et en plus, un livre peu cher. Que demander de plus?;-)

Je participe avec cet article à « Chut, les enfants lisent » du blog http://www.devinequivientbloguer.fr/

Attraper des pompons avec une pince

ponpons1

Voilà une petite activité toute simple pour les 2/3 ans. Très simple, mais qui sollicite vraiment la concentration de l’enfant, lui fait travailler la « pince » utile ensuite dans toute sa scolarité.

Matériel:

  • une petite pince, pas trop dure pour que l’enfant arrive facilement à l’utiliser. Personnellement, j’utilise une pince Ikea fournie dans un kit de dinette. Elle est en plastique, très maniable, et mon fils en a immédiatement compris le fonctionnement.
  • des pompons de plusieurs tailles.
  • des récipients
  • éventuellement d’autres éléments à attraper. Nous avons testé, par la suite, avec des perles Hama.

Principe

Rien de bien extraordinaire. Il suffit de mettre à disposition de l’enfant tous les pompons, de lui donner un récipient pour qu’il y mette un à un les pompons avec la pince (ici une poele de dinette). Et bien sûr, il faut l’accompagner au début pour qu’il comprenne comme pincer. Il ne reste plus qu’à laisser faire l’enfant. Ici, ca a duré une bonne 1/2 heure. Et il m’a demandé d’autres objets à pincer. On a donc essayé avec des perles Hama. Très petites certes mais il arrivait bien à les attraper, ca lui a bcp plu.

 

Chut, les enfants lisent: la boîte aux mots interdits

51uxixfkmkl-_sx440_bo1204203200_

Cette fois ci, je voudrais vous parler d’un livre que nous avons acheté dans le cadre d’un festival du livre organisé par l’école:

La boîte aux mots interdits, de Marie Bataille (Auteur) et Ulises Wensell (Illustrateur)

Il s’agit d’un livre issu des « Belles histoires » qui convient sans problème à partir de 4 ans, peut être même avant. Et qui a intéressé ma fille qui à l’époque en avait 7.

L’histoire

C’est l’histoire d’un petit garçon dont le papa, maître Tôa, est professeur de Dignité. De ce fait, il est très à cheval sur le langage employé chez lui, et interdit absolument tous les mots un peu étranges, un peu rigolos que l’on pourrait employer. Il les enferme dans une petite boîte: la boîte aux mots interdits. Il est bien évident trop tentant pour ce petit garçon d’avoir une telle boîte dans la maison, et un beau jour, en l’absence de son père, il va libérer tous les mots interdits. Ces mots interdits sont de petits êtres aux formes étranges, ils vont s’empresser d’aller chatouiller, taquiner tous les voisins. Mais bien loin de gêner les gens, cela va beaucoup les amuser. Ces mots interdits (qui sont tous très mignons) vont leur apporter de la joie. Maître Tôa va très rapidement le comprendre. Le petit garçon ne sera pas grondé, mais deviendra responsable de la boîte qu’il pourra ouvrir à certains moments.

Ce que j’en pense

C’est un très beau livre. Il ne s’agit pas d’une histoire drôle mais ce livre arrache beaucoup de sourires aux enfants (et aux parents). Ils se demandent d’abord ce qu’il y a dans la boîte bien sûr, partagent la curiosité du petit garçon, et sont émerveillés par tous ces mots magiques qui sont aussi coquins qu’eux. Et ils aiment entendre le son de  ces mots tout mignons qui ne sont pas courants: patapouf, chouia, chichi, tripatouille, … ils ont tous une sonorité rigolote. Un bon moyen de jouer avec les sons, pourquoi pas pour essayer d’en inventer d’autres.

Bref, un chouette livre, qui ne coûte pas grand chose en plus😉

page38

Je participe avec cet article à « Chut, les enfants lisent » du blog http://www.devinequivientbloguer.fr/

Handy & Cie: Mon avis sur la box

box-activitc3a9-manuelle-enfant

Je reçois depuis quelques temps les box d’Handy & Cie. ce sont des box que vous recevez chaque mois et qui contiennent 3 activités manuelles à faire réaliser aux enfants. Chaque mois, il y a un thème différent. J’ai donc reçu le thème de Pâques, celui de l’air, celui de la ferme, « se mettre au vert », et du carnaval.

Franchement, les activités sont vraiment chouettes, mes enfants les adorent quasiment toutes, ils le font avec plaisir, le matériel fourni est de bonne qualité (sauf 2 activités sur 2 boîtes qui étaient des activités « toutes faites », apparemment fournies par un sous-traitant externe et qui étaient de mauvaise qualité), les idées originales (décoration d’un thermomètre, création d’un mini jardin, mobile avec des poussins, cartes de voeux, tirelire à décorer, bougies de Noel à fabriquer…) J’avais testé la box Pandacraft également et là je n’avais pas du tout accroché. Une seule activité, souvent trop simple, pas toujours motivante pour les enfants. J’avais vite abandonné.

Là, avec Handy &Cie, j’ai poursuivi, en essayant quand même de surfer parfois sur certaines promos. Parce que le gros reproche que je peux faire à cette box, c’est son prix: 24.90€ le coffret. C’est vraiment trop cher! Oui le matériel est de bonne qualité, mais ai-je vraiment besoin de recevoir 1 paire de ciseaux à chaque fois, idem pour les marqueurs ou pour tout le matériel qui peut se réutiliser? Surtout que je commande 2 box, une pour chacun de mes grands, j’ai déjà une dizaine de paire de ciseaux!!!! Et ca me fait presque du 50€ par mois, pour 3 activités pour 2 enfants, c’est vraiment trop. Il y a la livraison certes mais il y a aussi des choses à améliorer pour faire diminuer le prix. Surtout que je fais déjà beaucoup d’activités manuelles avec mes enfants, donc j’ai pas mal de matériel, et pas mal d’idées.

C’est dommage, je vais devoir arrêter, et certainement, de temps en temps, j’essaierai d’en commander une quand le thème me plaît. J’espère qu’Handy & Cie réfléchira vraiment à des modifications, des adaptations:

  • pour limiter le matériel classique (qui n’a pas de ciseaux chez soi??)
  • pour proposer aux familles  des double/triple box quand plusieurs enfants veulent s’abonner
  • pour limiter les frais de livraison
  • pour réfléchir, sans entraver la qualité, à ce qui peut réduire un peu le coût. La carte postale fournie ne sert à rien, le papier cartonné qui présente les activités non plus, le livret de chaque activité peut être un peu réduit. Il y a surement des choses à travailler. Oui au matériel de qualité, non au superflu qui sale la note

Bref, vous l’aurez compris, j’aime cette box, je vous recommande de l’essayer (en attendant une promo par exemple). Il y a vraiment de supers idées!

Ah, juste une précision, les box sont pour les enfants de 3 à 6 ans ou de 7 à 10 ans. Généralement, il y a 2 activités en commun et 1 différenciée selon l’âge.

 

 

Babas au rhum

P1130411   P1130430

Il y a quelques semaines, un de mes blogs de cuisine préférés a publié LA recette des babas au rhum. C’est un dessert que nous aimons beaucoup mais que je n’avais jamais essayé de réaliser. L’occasion était donc trop belle, j’ai acheté tout le nécessaire et je m’y suis mise.

La recette vient du blog « Un déjeuner de soleil ». C’est un blog extraordinaire donc je reparlerai prochainement. J’ai testé des tas de recettes de ce blog et elles ont quasiment toutes été parfaites. Je vous invite donc à aller le consulter, et à lire en détails l’article sur les babas au rhum. Je ne vais pas la plagier et recopier ici tous les conseils qu’elle donne. Je vais me contenter de vous montrer les étapes de ma réalisation. Pour que vous ayez un aperçu de ce que ca donne.

Recette

Allez la consulter ici: Baba au rhum (recette parfaite) et trois secrets pour la réussir

Voilà juste les ingrédients nécessaires:

Pour la pâte :
  • 300 g de farine forte, riche en gluten. Pour ma part je me suis contentée d’une recette classique bio
  • 300 g d’oeuf bien frais si possible : 6 oeufs pour moi
  • 90 g de beurre mou
  • 40 g de sucre
  • 6 g de levure sèche de boulanger
  • 6 g de sel fin (j’en ai mis un peu moins, je trouvais que ca faisait beaucoup. Mais c’etait parfait, je pense avoir mis 4g)

Pour le sirop :

  • 1 l d’eau
  • 500 g de sucre
  • 100 ml (g) de rhum ambré –> j’en ai mis plutôt 150g et j’aurais du en mettre encore plus. 200 irait parfaitement pour des amateurs de rhum

Réalisation

Là, je passe mon tour pour les explications, allez vois sur le site indiqué. Tout est extrêmement bien détaillé. Voilà juste un pas à pas en photo:  Lire la suite

Guirlande de boules lumineuses

P1130168

J’ai enfin réussi à avoir la lampe que je convoite depuis plus d’un an. Destinée à aller sur le long meuble télé blanc que nous avons au salon.

Il s’agit d’une guirlande lumineuse faite de boules de coton. Je l’ai achetée sur le site « Guirlande lumineuse. Je sais que d’autres boutiques en font, on parle beaucoup de « La case de cousin Paul » sur le net.

J’ai lu beaucoup d’articles sur des blogs sur ce genre de guirlandes, quasiment tous sponsorisés. J’entends par là que les blogueuses n’avaient pas payé la guirlande, elle leur avait été offerte par la boutique. Et je suis persuadée que ce genre d’avis ne peut pas, même avec la meilleure volonté du monde, être aussi objectif que l’avis de quelqu’un qui a fait la démarche de l’acheter, se l’est imaginée, l’a payée et donc a plus d’attentes à ce sujet. Malgré tout, je ne pense pas que cela puisse modifier un avis négatif en positif, juste que ca va le tirer un peu plus vers le positif. Bref, j’ai décidé de me lancer, et je vous avertis donc pour que tout soit clair: J’ai payé ma guirlande de ma poche🙂

La conception de la guirlande

Le site de la boutique permet de choisir les couleurs que l’on souhaite utiliser, et de visualiser le résultat de la guirlande, éteinte ou allumée. Il est très simple à utiliser et le résultat est assez parlant.

J’ai choisi de rester dans les couleurs du tableau de carrés de couleur que j’avais réalisé pour la même pièce. J’ai donc utilisé les couleurs suivantes: blanc, gris clair, gris foncé, bleu ciel, bleu lagon, turquoise, et vert vif. J’ai conservé à peu près les mêmes proportions que sur le tableau

Le colis

Lire la suite

Chut, les enfants lisents: Super-Sourde

super_sourde

Me revoici avec un livre qui a été offert à ma fille pour ses 8 ans. Il est donc tout indiqué aux enfants de 7 à 10 ans, mais mon fils de 5 ans et demi qui écoute également l’adore. Ils ne comprennent certainement pas les mêmes choses, mais tous les 2 sont fascinés par l’histoire.

Le style

Je ne connaissais pas de suite, et au début j’ai eu un peu peur car ma fille a décidé qu’elle n’aimait pas les BDs. Mais ce livre n’a rien d’une BD classique, d’un Boule et Bill ou d’un Astérix. Et mes enfants ont tout de suite accroché.

Les personnages sont incarnés par des lapins. Et après quelques pages, j’ai immédiatement pensé à la BD Maüs de Art Spiegelman qui utilise également des animaux dans une BD autobiographique (un chef d’oeuvre que je vous conseille vivement). Les images sont simples mais très parlantes, vraiment agréables. Et il y a beaucoup de texte pour compléter tout ça, ce que j’apprécie énormément. J’oublie parfois que je suis en train de lire une BD.

L’histoire

Après recherche sur le net, j’ai vu qu’il s’agissait d’une histoire autobiographique. L’auteur, Cece Bell, raconte son enfance et on écoute donc l’histoire d’une petite fille qui, suite à une méningite, devient sourde à l’âge de 4 ans.

On accompagne Cece pendant la découverte de son handicap, on suit son acceptation progressive, on comprend son rapport à l’appareil auditif qui lui permet certes d’entendre mais accentue également son handicap en le rendant visible. Cece va d’abord passer quelques années dans une école pilote, entourée d’autres enfants sourds, pour y apprendre notamment à lire sur les lèvres. Elle y trouvera beaucoup de réconfort mais devra par la suite réintégrer une école primaire classique, et là les choses vont se compliquer. Entre ceux qui la manipulent, ceux qui ne comprennent pas son handicap, ceux qui réagissent de manière inappropriée, il est difficile pour la petite Cece de trouver une vraie sérénité. Et il y a cet appareil si encombrant. Pour supporter cette différence, et s’en faire une force, Cece va s’inventer un personne de super-héroïne, qui entend tout mieux que personne grâce à l’appareil auditif en question: Super-sourde.

Mon opinion

C’est cette petite fille qui raconte, et le livre est tellement bien fait que l’on a vraiment l’impression de découvrir avec elle cet handicap, de partager chaque étape de l’acceptation de sa surdité, de subir ce qu’elle va devoir subir au quotidien, de se réjouir de certaines rencontres, moins d’autres. Mes enfants ont parfois le souffle coupé, je les vois souffrir intérieurement avec Cece, espérer que les choses aillent mieux, souffrir encore si ce n’est pas le cas ou souffler enfin quand une situation se débloque. Je ne pensais pas qu’une histoire si éloignée d’eux puisse les toucher autant. Ce livre leur montre une autre réalité, leur fait découvrir en douceur le handicap, tout en le situant dans un environnement concret qu’il connaisse par coeur. Ce livre détaille si bien les situations qu’elles leur parlent, qu’ils ressent réellement ce que Cece ressent.

C’est un livre à lire avec ses enfants, car il peut aussi apporter beaucoup aux adultes.

Je ne peux donc que vous le conseiller;-)

01ORIGINSPanelsREVISED

Je participe avec cet article à l’initiative « Chut, les enfants lisent » du blog: http://www.devinequivientbloguer.fr/